Nour Salame

nour.png
 
 

Histoire oubliée

6 éléments de 85 x 110 cm 

Encre et feuille d'or sur toile et narration audio.

Mon projet repose sur l’histoire méconnue de l’Âge d’or islamique qui débute vers le 8e siècle et qui se termine vers le 14e siècle. Je présente plusieurs innovations et découvertes révolutionnaires faites durant l'époque de l'Âge d'Or islamique, qui ont été, malheureusement mises de côté et oubliées pour favoriser l'académie et les recherches occidentales.

À ce moment prospère de l’histoire, l’éducation était énormément valorisée et il y a eu plusieurs avancées et découvertes entreprises par les musulmans, que ce soit dans la sphère médicale, de l’astronomie et des mathématiques. Afin de rendre compte de mes idées, je me suis influencé de Geoffrey Johnson, avec sa palette de couleur dorée, Sarah Maycock, pour sa technique et utilisation du médium de l'encre et Jamelie Hassan, pour sa thématique de la culture passée.  En réalisant ce projet, je désire éduquer et informer les spectateurs sur une facette de l'histoire peu connue afin de leur donner l'opportunité de poser un nouveau regard sur le monde arabe et sa culture.

J'ai décidé de peindre six tableaux, sur lesquels sont représentées différentes inventions, innovations et découvertes faites à cette époque. Les 6 tableaux traitent d’un sujet différent lié à différentes sphères, comme l’ingénierie, la santé et l’éducation.


J’ai décidé d’aborder ce sujet afin de briser certaines croyances qui poussent à croire que ce sont les européens qui inventer et permis l’avancement. Par exemple, lorsque nous pensons à la machine à voler, nous pensons immédiatement à Léonard de Vinci, alors qu’Abbas Ibn Firnas avait déjà créé une machine à voler des siècles avant Léonard de Vinci. Nous avons l’habitude de croire que la première université est celle de Bologne en Italie, alors qu’en réalité c’est l’Université d’Al-Qarawiyyin, au Maroc, instauré par une femme musulmane. 

Une bande sonore accompagne ma série de tableaux, ma voix accompagne les tableaux. Je fais la narration d’un poème pour exprimer mes sentiments et mon opinion face à l’Âge d’Or islamique.